Coupure de courant – 2

Le mercredi 15 février 2017 est prévue une coupure de courant dans le quartier des Mougères, de 8H30 à 12H30 :

  • EP le Mistral
  • Avenue F. Mistral

Coupure de courant – 1

Le mardi 14 février 2017 est prévue une coupure de courant dans le quartier des Mougères, de 8H30 à 12H30 :

  • EP le Mistral
  • Avenue F. Mistral
  • Lotissement le Mistral

Courrier d’information de la société ENEDIS :  coupure-janvier-2017-1

Article du Midi-Libre

Le 23 novembre, le journal Midi-Lible a publié un petit article sur la réunion plénière du comité de quartier n°4

Cliquez sur le lien ci-dessous pour vous rendre sur la page du Midi-Libre :

http://www.midilibre.fr/2016/11/23/marseillan-le-comite-de-quartier-4-a-expose-ses-suggestions-aux-responsables,1429161.php

midi-libre-23-11-2016

Réunion plénière du comité de quartier n°4

Voici en lien le compte rendu des travaux du comité de quartier n°4 (Mougères – Onglous – Mal Dormir) pour l’année 2016, présenté en assemblée plénière le 16 novembre.

Suivre le lien ci-dessous :

Compte-rendu-du-travail-du-comite-de-quartier-numero-quatre

le-chat18

PLU en ligne

Le futur Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Marseillan est maintenant en ligne (suivre le lien ci-dessous). Une version papier est consultable au secrétariat des Services Techniques de la mairie.

http://www.ville-marseillan.fr/fr/information/96127/plan-local-urbanisme

 

Compte rendu du comité interquartier 2016

Pour lire le compte-rendu du comité inter-quartier du 11 octobre 2016, cliquer sur le lien si-dessous :

cr-inter-quartiers-111016

 

Comité « inter-quartiers »

Le mardi 11 octobre 2016, une réunion de l’ensemble des comités de quartiers de Marseillan s’est tenue à la salle Paul Arnaud.

Voici en substance les questions posées par le comité de quartier n°4 dont fait partie les Mougères :

 

QUESTIONS DU COMITE DE QUARTIER N°4

Réunion inter comités du 11 octobre 2016

La réunion concernant l’ensemble des comités, le CQ4 a pris l’option de poser des questions concernant l’ensemble des comités, afin de ne pas se focaliser sur des sujets relevant purement de chaque quartier, pouvant être abordés à d’autres moments.

 

  • Tout le monde sait maintenant que Thau Agglo et la CCNBT vont fusionner. Si ces entités possèdent chacune des compétences quasi équivalentes, leurs modes de financement peuvent différer. Il y a un domaine qui concerne directement tous les habitants de la future agglo, c’est la collecte et le tri des ordures ménagères. Cette compétence repose en grande partie sur la Taxe d’Ordures Ménagères basée, hélas, sur l’impôt foncier. Pour Thau Agglo, cette TOM correspond à un prélèvement de 18,50%.

Qu’en est-il pour la CCNBT ?

Sur quelle base la future agglo s’alignera-t-elle, ou autrement dit, cette fusion des agglos entraînera-t-elle une augmentation, une stagnation malgré l’obligation d’égalité de traitement, ou, on peut toujours rêver, une diminution de cette TOM dans notre commune ? A moins bien entendu qu’un nouveau système, plus équitable, soit mis en place ! »

  • Depuis de nombreuses années, le problème de la présence sur le secteur de Maldormir de trop nombreuses carcasses de caravanes désaffectées, ainsi que la croissance exponentielle de bungalows et autres constructions illicites se pose, constructions qu’on pourrait qualifiées d’Habitations Légères de Loisirs (HLL) si leur gestion et entretien étaient assurés dans un cadre collectif et légal, ce qui n’est pas le cas…

Comme vous le savez, des textes réglementaires, entrés en vigueur début avril 2014, encadrent l’existence de ce type de constructions.

Les membres du comité de quartier, mais également l’ensemble de la population marseillanaise n’en doutez pas, s’inquiète et s’offusque de ce triste spectacle qui donne une image tellement négative de notre commune, surtout lorsque on l’aborde par la voie ferrée.

En cette période ou les expressions de développement durable, Agenda 21, SCOT, PLU et autres acronymes foisonnent et parfois nous assomment, il est à se demander, et nous le demandons encore une fois, si la puissance publique est ridiculisée face à ce problème et s’il ne serait enfin pas possible d’agir de manière efficace devant ce fléau qui gangrène notre paysage.

  • Depuis 2009, le PAVE (encore un acronyme !) c’est-à-dire le Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et aménagement des Espaces publics, basé sur la loi de février 2005, qui s’impose à toutes les communes quelle que soit leur population, fixe les dispositions susceptibles de rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite l’ensemble des circulations piétonnes et des aires de stationnement d’automobiles situés sur le territoire de la commune. La commune de Marseillan a toujours compétence en ce domaine, puisque non transmise à notre agglomération.

Ainsi 2% de l’ensemble des emplacements de chaque zone de stationnement doit être réservé aux usagers à mobilité réduite.

Sans entrer dans des comptes d’apothicaires, nous nous inquiétons sur la suppression de places de parkings pour personnes à mobilités réduites notamment devant la maison de retraite, et boulevard Jean Bertouy.

Ne serait-il pas judicieux de redéfinir l’existence de ces places spécifiques, notamment devant des lieux pouvant être fréquentés par ces usagers, comme par exemple devant la maison de retraite ou des cabinets médicaux ?

%d blogueurs aiment cette page :